Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 01:31

Nous sommes déjà le 20 mars 2011, et la voiture a été immobilisée dans des conditions particulièrement bizarres, par la police nationale, le 11 octobre 2009.

Dans quel état doit-elle être aujourd'hui après presque un an et demi au soleil, à la pluie, au vent, sans jamais bouger?

L'électronique de bord, et il y en a partout doit être totalement oxydée et certainement que la remise en marche de ses accessoires va être très difficile. Le moteur lui-même va-t-il accepter de repartir sans une intervention coûteuse d'un spécialiste et des remplacements de nombreuses pièces?

Les pneumatiques doivent être déformés et avoir un plat à l'endroit où chaque pneu est en contact permanent avec le sol!

Mais pourquoi est-ce que je pense à ces détails?

Parce-que, enfin, mardi 22 mars nous allons confronter nos arguments devant un juge!

Ce n'est que parce-que j'ai provoqué une réaction vengeresse en écrivant ma pensée sur cette affaire au bureau du Procureur que j'ai enfin obtenu une réponse. Et quelle réponse! Une convocation au Tribunal Correctionnel pour avoir mis en circulattion un véhicule sur le territoire national sans l'avoir préalablement immatriculé, et avoir circuler sans assurance.

Des mensonges pour me faire passer devant un juge, avec l'espoir que celui-ci me condamnera et permettra à ces gens de faire saisir le véhicule et ainsi de se l'approprier.

Et sur ce point, je n'en démordrai pas! Je suis convaincu que cette immobilisation et cette séquestration du Hummer cache une organisation de détournement de véhicules. Par qui et pour qui, je m'en occuperai après cette première étape que sera ce jugement.

Car j'en suis persuadé, aucun juge ne pourra suivre le Procureur dans ses accusations dont j'assure, et je le prouverai sans mal, qu'il n'a jamais contrôlé aucun procès-verbal, ni aucun rapport, mis dans le dossier par les policiers indélicats.

Policiers indélicats qui ont "construis de faux motifs d'accusations" afin d'obtenir coûte que coûte ma condamnation. Pourquoi? parce que j'ai déposé plainte contre eux en démontrant leur totale incompétence? ou pour s'assurer que le véhicule ne retrouverait jamais son propriétaire et irait errer dans les méandres des ventes aux enchères pour devenir accessible aux moyens financiers de l'un d'entre eux, après sa saisie?  

Il n'a jamais comparé ce dossier à mes plaintes multiples, toujours très bien argumentées et documentées, puisqu'il a toujours ignoré ces plaintes sans jamais m'en accuser réception ou m'informer du suivi.

Ce n'est qu'en me rendant au commissariat un jour que j'ai appris qu'il avait fait des remarques aux policiers  à propos de mes plaintes et qu'il leur avait demander d'enquêter....... sur eux-mêmes!

Qui m'a pris pour une bille dans cette histoire? Le Procureur qui charge les coupables d'enquêter sur eux-mêmes ou les policiers qui m'auraient mentis avec un aplomb extraordinaire?

Après ce jugement, dont je n'ai aucun doute, je le répète, sur l'issue, je vais récupérer la voiture puis je vais déposer de nouvelles plaintes ainsi que le propriétaire du véhicule.

Comment vont-ils faire cette fois-ci pour les enterrer? Les premières plaintes sont assez anciennes pour que nous demandions la nomination sans attendre d'un juge d'instruction.

Pour avoir connu l'un d'entre eux dans une affaire de grand banditisme où j'étais le seul témoin, je sais qu'ils n'hésiteront pas à jouer de leur statut et du corporatisme pour faire croire au juge que je suis un voyou et un menteur, que je raconte n'importe quoi.... mais les textes de lois seront enfin lus par quelqu'un qui n'est pas de leur corporation et qui ne recherchera que la vérité.

Enfin, j'espère que ce juge d'instruction sera de la trempe de feu Monsieur le Juge Pierre Michel, assassiné à Marseille le 21 octobre 1981! J'avais été menacé de mort, avec lui dans son bureau, quelques mois auparavant, lors d'une confrontation avec les truands.

Je n'étais plus dans cette ville quand il a été assassiné. Peut-être que cet éloignement a été une chance pour moi. Il m'avait prévenu, après cet incident que ma présence en ville était dangereuse pour moi. Je n'habitais déjà plus là et le seul moment dangereux était le trajet vers l'aéroport.

Je lui avais assuré que je ferai ce trajet avec des amis.... lui, il faisait ses trajets seul sur sa moto!

Mon affaire et les pièces à conviction ont disparu peu de temps après sa mort, et malgré ma demande je n'ai plus jamais été convoqué pour témoigner. Les pièces à conviction qui concernaient mon affaire, qui m'appartenaient, ne m'ont jamais été restituées.

Un autre jour, je raconterai cette histoire qui, elle aussi, avait des zones obscures et bizarres, bien qu'ici les policiers n'étaient pas les mêmes que ceux qui m'occupent aujourd'hui. Bien au contraire ils avaient été "grands Seigneurs" en m'avertissant des risques encourrus si je témoignais et de quelles pressions, venant de qui, nous allions tous être les cibles!

Au fait, avis aux gens concernés par mon désir de vérité et de compréhension sur ce qui s'est passé dans cette histoire avec le Hummer! A Marseille, il y a plus de trente ans, j'étais le seul témoin mais aussi "l'enquêteur" qui a permis de réunir les éléments décisifs de l'accusation!

Bernard DUPERRON

Partager cet article

Repost 0
Published by 1homme-en-colere.over-blog.com - dans Péripéties d'un Hummer H2 en France
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de 1homme-en-colere.over-blog.com
  • Le blog de 1homme-en-colere.over-blog.com
  • : L'histoire de mon désamour avec mon pays, la France!
  • Contact

Recherche

Pages

Liens